Actualités

Directive IED : L’Europe veut-elle industrialiser son agriculture ?

  Intervention de Jérémy DECERLE sur IED en Commission de l’Agriculture à Bruxelles, le 7 décembre 2023 → ici

« L'Europe veut-elle industrialiser son agriculture ? » 

 Tribune des Députés européens Benoît LUTGEN, Jérémy DECERLE et Paolo DECASTRO , rapporteurs sur la révision de la directive sur les Émissions industrielles - IED   

 L'actuel "Green Deal" européen a l’ambition de vouloir lutter contre le changement climatique. Nous avons approuvé au Parlement européen, en ce sens, ce pacte en 2020 afin de rendre l'Union européenne neutre sur le plan climatique en 2050, et nous nous engageons depuis pleinement à atteindre cet objectif.   

 Une série d'initiatives politiques sont en cours de discussion pour atteindre ce grand objectif, comme la révision de la directive sur les émissions industrielles (IED). Cette révision vise à atteindre l'objectif de pollution zéro de l'UE via la diminution des émissions des grandes industries, telles que les centrales électriques, les raffineries, le traitement et l'incinération des déchets, la production de métaux, de ciment, de verre, de produits chimiques, etc. Et la Commission européenne propose également, à travers cette révision règlementaire, de traiter l’agriculture comme une industrie, en incluant les élevages bovins pour la première fois et en baissant significativement les seuils pour les élevages porcins et avicoles   

 Comment ? Avec l'idée « géniale » de leur appliquer les mêmes procédés de production, en circuit fermé, que ceux qui permettent de contrôler les émissions des usines. Concrètement, cela reviendrait à obliger les éleveurs à placer leurs animaux dans un environnement fermé, privé de la lumière du jour, selon des techniques normalement propres aux industries lourdes et extrêmement polluantes .... Inutile d'expliquer que seules les grandes exploitations commerciales pourraient y parvenir poussant ainsi les éleveurs à plus de concentration, de normalisation et de simplification. Et pour quels résultats en matière de durabilité ? ¨Pour quel modèle agricole pour nos pays ? Pour quels bénéfices en matière de bien-être des animaux ? ....   

 Nous, Députés européens, issus de plusieurs pays et plusieurs familles politiques, et rapporteurs sur ce texte, NOUS disons NON Ce n’est pas le modèle agricole européen que nous voulons.   

 Depuis des mois, nous répétons, et répétons encore, à la Commission européenne, comme à l’ensemble des négociateurs sur ce texte, que cette législation est conçue pour les grandes industries, pas pour l’agriculture. La Commission européenne fait ici une grave erreur. Elle va contribuer, pas plus pas moins, qu’industrialiser davantage un secteur jusqu’alors majoritairement constitué de structures familiales et de modèles garants du maintien des prairies sur nos territoires européens. Des dérogations pour l'élevage extensif sont certes sur la table des négociations aujourd’hui mais elles ne changeront jamais le signal envoyé aux agriculteurs avec ce texte   

 Faut-il s'attaquer aux émissions provenant de l'agriculture, et en particulier de l'élevage ? Oui. Devons-nous le faire par le biais de cette directive ? Nous disons non, pas de cette manière Les émissions de l’agriculture nécessitent un texte spécifiquement dédié.   

 Si aujourd’hui l’agriculture devait, in fine, rester malgré tout dans le cadre réglementaire IED, nous sommes très clairs, nous souhaitons à minimal nous en tenir au status quo, excluant les bovins du cadre et ne pénalisant pas plus que de raisons les secteurs ovins et porcins déjà inclus.   

 Nous demandons également, avec force et détermination, à la Commission européenne qu’elle nous entende enfin sur l’absolue nécessité d’une réciprocité des normes en matière d’émissions, comme du reste d’ailleurs. Rien ne sert d’être mieux-disant que tout le monde si nous acceptons, par ailleurs, de recevoir des produits de l’autre bout du monde ne respectant aucune de nos règles. La Commission ne semble apriori pas disposée, pour l’instant, à avancer sur ce terrain-là. C’est inadmissible et nous ne laisserons pas faire.   

 En conclusion, nous voulons dire que l’Agriculture, qui nous nourrit et entretient nos paysages, mérite d’être traitée à la hauteur de son importance pour les Européennes et les Européens que nous sommes.           


 Ci-dessous la tribune que j’ai rédigé avec les Députés européens Paolo De Castro et Benoît Lutgen sur la directive IED :  https://www.web-agri.fr/gestion-elevage/article/859083/l-europe-veut-elle-industrialiser-son-agriculture 

Adoption du Rapport d’initiative du Parlement européen sur le Renouvellement des Générations en Agriculture
20 déc. 2023
L’adoption à une large majorité du Parlement européen du rapport d’initiative sur le renouvellement des Générations en Agriculture passe un message clair: arrêtons de perdre des paysans.
Rapport DECERLE sur les données agricoles adopté en plénière le 17 octobre 2023
20 déc. 2023
Le Parlement a adopté l'accord interinstitutionnel pour convertir le réseau d’information comptable agricole (RICA) en réseau d’information sur le développement durable des exploitations agricoles.